La thématique « changement de comportement » au Congrès National des Professionnels en Activité Physique Adaptée (CNP APA).

Il y a quelques jours, j’ai eu le plaisir de participer à la quatrième édition du CNP APA organisée par la Société Française des Professionnels en APA (SFP APA). Plusieurs présentations ont traité de la thématique du changement de comportement dans le domaine de l’activité physique. En voici un bref résumé. Les supports de présentations (diaporama) sont en accès libre ci-dessous.

  • Présentation de la traduction française des techniques de changement de comportement par Christophe Latrille, enseignant en APA et doctorant en STAPS.

La traduction française des techniques de changement de comportement a été présentée dans un article précèdent de ce blog (ici). Au cours de cette présentation, Christophe est revenu sur l’intérêt de la taxonomie pour les chercheurs ainsi que pour les intervenants de terrain. Concernant l’aspect scientifique, il souligne l’intérêt des BCT pour homogénéiser la description des interventions visant un changement de comportement et donc faciliterla synthèse des connaissances dans ce domaine. Au niveau pratique, il invite les professionnels de terrain à utiliser les BCT pour mieux (i) identifier, (ii) décrire, (iii) évaluer, et (iv) optimiser les interventions visant un changement de comportement. Christophe conclut en rappelant que l’utilisation des BCT ne substitue pas à une réflexion plus « théorique » sur les modèles du changement de comportement (voir sur ce sujet cet article de blog).

Screen Shot 2019-07-01 at 12.01.58 PM

Présentation de Christophe Latrille

  • Présentation d’une application concrète des techniques de changement de comportement auprès de personnes atteintes de maladies respiratoires chroniques par Coline Lucas, enseignante en APA.

Dans cette présentation, Coline nous a fait part des différentes étapes par lesquelles elle est passée pour construire son intervention visant une pratique d’activité physique plus autonome chez des patients atteints de maladies respiratoires et accueillis dans le cadre d’un réseau de santé. En s’appuyant, entre autres, sur cet article Coline a construit son intervention en suivant plusieurs étapes spécifiques, parmi lesquelles, une réflexion précise sur le comportement à changer/optimiser (i.e., pratiquer en autonomie en dehors du réseau), puis une revue de littérature des déterminants spécifiques de ce comportement (i.e., elle s’est particulièrement intéressée au « besoin de compétence »), une sélection des techniques de changement de comportement susceptibles d’impacter ces déterminants, la mise en œuvre d’un programme avec une temporalité bien précise et finalement l’évaluation de ce programme. Le travail est excellent, je vous encourage à regarder son diaporama.

Screen Shot 2019-07-01 at 12.02.14 PM

Présentation de Coline Lucas

  • Une étude pour caractériser la motivation de patients entrant en séjour de réhabilitation respiratoire, par Mélissa Roux, enseignante en APA.

La présentation de Mélissa cherchait à évaluer et identifier les profils motivationnels de patients entrant en réhabilitation respiratoire. Mélissa s’intéressait, de façon distincte, à la motivation envers l’activité physique (e.g., être plus actif) et envers les comportements sédentaires (e.g., passer moins de temps assis). Selon Mélissa, l’identification de ces différents profils motivationnels devait permettre de développer des interventions visant un changement de comportement plus individualisées pendant la réhabilitation. Sans rentrer dans les détails de l’étude (cette dernière vient d’être acceptée dans la revue Science et Motricité et sera en accès libre prochainement sur le blog), Mélissa identifiait 3 profils motivationnels distincts pour l’activité physique et la sédentarité. Elle travaille actuellement à une optimisation des programmes de réhabilitation respiratoire pour mieux prendre en compte cette hétérogénéité des profils motivationnels.

  • Un atelier pratique sur le changement de comportement animé par moi-même.

Durant cet atelier de deux heures, j’ai essayé de guider les professionnels au travers de grandes questions qui peuvent se poser lors du développement d’une intervention visant un changement de comportement :

  • Quel comportement cibler exactement, pour quelle personne, dans quel contexte et à quel moment ?
  • Quels sont mes hypothèses concernant les déterminants de ce comportement spécifiquement ?
  • Quels sont les moyens d’intervention pertinents ? La mise en œuvre d’une telle intervention est-elle réalisable ? Cela convient-il aux personnes concernées ?
  • Quels sont mes critères de réussite pour cette intervention ? Comment rendre tout cela objectivable ?
  • Quels sont les pistes d’optimisation anticipéespour cette intervention ?

Je vous laisse découvrir le support utilisé pour l’atelier pratique ci-dessous,

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s